Vous recherchez un appareil chic et performant pour prendre vos plus belles clichés? Un bon appareil photographique doit pouvoir combiner simplicité et efficacité, au rang de ses principales caractéristiques. En effet force est de constater que de nombreux appareils photographiques sont créés régulièrement, mais combien peuvent vous satisfaire sincèrement? Heureusement toutefois parmi ces derniers figure le Fuji film X-T10. Mais qu’est ce que cela encore?

Que savoir du Fujifilm X-T10?

Il s’agit simplement du mini X-T1 qui mise tout sur la qualité d’image. En photographie, parmi les boîtiers hybrides, ce procédé a permis de créer l’OM-D E-M10, intimement lié à l’OM-D E-M5, Panasonic a compacté son Lumix GH4 pour en faire un Lumix GX7 et, du côté de Fujifilm, après un X-E1 directement dérivé du X-Pro1, c’est au tour du X-T10 de suivre son aîné le X-T1 qui, depuis début 2014, est sûrement le meilleur hybride APS-C du marché. Pour exploiter les modes PASM, il faut préalablement positionner la molette de gauche sur S et pousser la tirette autour du barillet de vitesse pour sortir du mode Auto.

Comment se présente-t-il ?

Que sa ligne carrée et quasiment monobloc ne vous distrait pas : malgré les apparences, le Fujifilm X-T10 est tout petit. Certes, il s’agit d’un « tout petit » très relatif mais ce sont presque 1 cm en largeur, en hauteur et en profondeur qui ont été gagnés par rapport à un X-T1. Résultat : un allègement net de 59 grammes qui permet à l’hybride Fujifilm de passer sous la barre des 400 g. À la fin de la journée de balade, appareil à l’épaule, vous chanterez les louanges de cette légèreté. Le châssis est en aluminium mais, contrairement au grand frère, la tropicalisation a disparu, tout comme la compatibilité des UHS-II. Autre différence technique notable : l’écran orientable, toujours non tactile, perd en définition mais il s’agit ce coup-ci d’un OLED finalement bien plus agréable à l’usage. Du côté de viseur, nous avons toujours affaire à une très belle dalle OLED de 2 360 000 points, au rendu fidèle. Boîtier grand public oblige, le X-T10 dispose d’un flash intégré toujours pratique pour déboucher les ombres et se jouer des forts contrejours, un excellent point pour les fidèles de la marque. Bien construit, maniable, d’une préhension agréable, à vrai dire, même le Panasonic Lumix G7, son concurrent le plus proche et le plus direct, pourtant bien velu dans le genre menu à tiroirs, passerait presque pour un modèle de simplicité.

 

%d blogueurs aiment cette page :