Parmi la gamme des appareils photo instantanés (polaroid) de la marque Fujifilm on trouve le Instax Mini 90 « neo classic ». Par rapport aux autres modèles il propose des modes plus évolués dont selfie, macro, paysage, flash, retardateur, mais surtout une batterie rechargeable en lieu et place des couteuses piles qui permettra aux séances photos de durer plus longtemps. Il s’agit d’un appareil photo analogique avec film (pellicule), et non pas d’un numérique comme la série des Finepix du même constructeur ou les fameux reflex avec des fonctions professionnelles.

Caractéristiques Techniques et Fonctions

Son objectif a une focale de 60mm pour un usage polyvalent. son poids plume n’est que de 296g. Il utilise les films Fujifilm Instax de format 54x86mm et de sensibilité 800 ISO, vendus par dix pour environ 10€. Dans ses fonctions et modes spéciaux on trouve la Pose B ou pose longue (nuit), la double exposition (jeu de superposition), le flash, et la mise au point automatique.

Design et Ergonomie

Son look est résolument rétro et nous rappelle les appareils photo analogiques de la fin du 20e siècle utilisés par les photographes de portrait à Poitiers et Angoulême.

L’usage principal de ces types d’appareils est pour les portraits et la décoration de murs avec les instantanés de ces portraits.

Disons-le clairement ce sont les jeunes adolescentes un peu créatives qui sont le cœur de marché de cette gamme Fujifilm car elles adorent prendre leurs amies en photo et raconter des petites histoires sur les murs de leur chambre.

En mode portrait l’appareil est tenu verticalement, mais pour les cas où l’on souhaite photographier un paysage, le fabricant a eu la bonne idée d’inclure un second déclencheur en mode horizontal.

Le Mini 90 dispose de deux écrans numériques. Celui de gauche indique les modes sélectionnés, les réglages à appliquer ainsi que le niveau de la batterie. Parmi les modes on trouve le macro pour les photos de fleurs et d’insectes, 3 niveaux d’exposition pour s’adapter à la lumière ambiante, un retardateur, un flash, une pause B, la superposition d’image et enfin trois types de prise de vue (portrait, paysage et groupe). L’écran de droite indique quand à lui le nombre de films restants et rend le shooting photo plus intuitif.

La batterie doit être rechargée à l’extérieur de l’appareil via un adaptateur secteur, ce qui permet en théorie d’en avoir une deuxième dans l’appareil pendant ce temps.

Autour de l’objectif se trouve une molette circulaire qui permet de basculer entre les modes et donc d’adapter automatiquement la distance de mise au point.

Comme tout appareil photo digne de ce nom, l’instax possède un pas de vis standard pour être installé sur un trépied.

Usage professionnel lors d’un shooting photo

Bien que l’usage le plus répandu de ce type d’appareil soit ludique, sa fiabilité est suffisante pour qu’un photographe de portrait en fasse un usage régulier. C’est le cas par exemple de SimSublime, photographe à Poitiers qui durant ses séances photo numérique, prend aussi un cliché instantané qu’il remet au modèle en attendant de recevoir les photos numériques retouchées.

Réactivité de l’Appareil

L’objectif se déploie immédiatement après la mise en marche de l’appareil. Il faut compter à peine quinze secondes pour que le film sorte de l’appareil après la prise de vue. Ensuite il faut attendre une petite minute que la réaction chimique se fasse et que l’image apparaisse, et c’est tout le charme de la photo instantanée plus connue sous le nom de polaroid.

Cette réactivité est suffisante pour les portraits posés, comme lors d’une cérémonie de mariage ou d’un book photo modèle réalisé par un photographe professionnel de portrait.

Qualité des Tirages

L’instax mini 90 offre de nombreux contrôles de l’exposition, notamment avec le flash qui si activé corrige une dominance du bleu sur les tirages, et la correction d’exposition sur respectivement -1/3 +1/3 et +1 de diaph.

Quant au niveau de détail des photos, le papier Fujifilm n’est pas parfait mais reste tout de même supérieur au Impossible Project et Zéro Ink des marques concurrentes.

En Conclusion

Les points forts de cet appareil sont : son design vintage, sa simplicité d’usage, ses modes évolués, sa qualité d’image, sa batterie rechargeable et ses deux déclencheurs.

Les points faibles sont anodins: l’absence de miroir sur la face avant pour se prendre en photo soi-même, et une légère parallaxe du viseur.

Le Neo Classic est le plus abouti des Instax mini. Son design, sa simplicité et ses réglages avancés sont des atouts sérieux.

Après quelques heures d’apprentissage il deviendra le compagnon idéal de vos aventures.

%d blogueurs aiment cette page :